Bienvenue
Image
agriculture
Image
commercilisation
Image
recolte

Image
voyages

Image
le Nepal
Image
madagascar

 

Sur mon site vous découvrirez mon métier

mes voyages aux quatre coins du monde,.

Vous lirez certaines réflexions personnelles dans le courrier.

bonne visite.

 

Lire la suite...
 
la culture de cresson
comment se cultive le cresson bio a st Just st Rambert
 
qui somme nous 2

qui somme nous

depuis 2013 l'expoitation famillale c'est tramsformé en GAEC

groupement d expoitation en commun qui comprend 3 associe

christophe delimard

jean francois cholle

gaetan gaillard

pour trouver notre siège au 48 route de grenet 42170

 

 

Image
marché de st bonnet le chateau
Image
marché de jacquard

Qui somme-nous ?

Depuis des generations nous somme des maraîchers !

Nous cultivons des légumes.

La seule image que vous ayez de nous se limite la plupart du temps à nos étals sur les marchés. Pourtant cela ne représente qu’une infime partie de nos activités.

Car derrière cet étal se cache une logistique très importante pour produire en permanence les produits qui vous sont proposés sans interruption tout au long de l’année. Cela est le résultat de nombreux efforts et de connaissances acquises au fil des générations.

Mais aujourd’hui où en sommes-nous ?

Les bâtiments de notre exploitation sont situés 48 route de grenet 42170 St Just St Rambert , mais nous cultivons des parcelles disséminées sur toute la commune.nous cultivons 5500 mertes carre de serre et 4Ha de culture de légumes de plain champ

Image
cultur de cardon parcellebord de loire avec vue sur le nouveu pont
Image
Banc de légume installer à ST Etienne

Ou trouvé nos légumes

Tous les légumes que nous mettons en vente sont issus de notre exportation

Nous commercialisons directement notre propre production

Pour acheter nos légumes: nous vendons directement nos legumes sur l'exploitation les vendredis apres midi de 15à19 heure au 48 route e grenet st rambert

Nous somme présent sur les marché

Mardi, jeudi,samedi matin a Firminy place du marche vers la bourse du travail

 

Vendredi st bonnet le château

vous pouvez aussi commandé vos legumes par Internet sur ce site a la rubrique vente

Dans cette hypothèse il vous faudra récupérer votre commande sur lieu de production

N° 48 route de grenet

ST Just ST Rambert 42170

Ou sur les marchés ou nous somme présent

pour commandé en ligne sur le site

pour commande sur le site cliquez sur cette lingne

Nos atouts

- Des produits de saison (donc moins traités car ils poussent naturellement en cette saison et n’ont pas fait des kilomètres de route, donc pas de rejet de CO2 inutile.) qui, du fait de la proximité des foyers de consommation gardent toute leur fraîcheur et leurs vitamines Nos cultures sont très diversifiés, par conséquent les mêmes produits ne reviennent que très rarement sur la même parcelle, ce qui évite le déséquilibre naturel et donc réduit les interventions chimiques. (Cela ressemble plus aux cultures qui poussent spontanément à l’état naturel).

Image
A la belle saison récolte de pomme de terre primeur
Image

- La vente en circuit très court ; la production répondant au mieux aux attentes de nos clients. Vous êtes en contact direct avec le responsable des produits

mis sur le marché. On peut répondre à toutes vos inquiétudes

et on est (commerce oblige) à l’écoute de toutes vos attentes pour nous tourner ensemble vers l’avenir en préservant l’intérêt du consommateur tout en respectant le producteur.

 

- L’argent que vous dépensez pour vos légumes va directement au producteur et cela sert à faire marcher l’économie locale car nos exploitations ont besoin de main d’œuvre, d’équipement en matériel, d’entretien, de réparations, tout cela contribue à garder des emplois au pays.

 

 

Nos points faibles

 

- Le climat très continental de notre région limite nos cultures qui souffrent souvent des aléas climatiques.

· Production en dents de scie essentiellement l’été et l’automne.

· Nos productions sont très peu diversifiées en sortie d’hiver (de février à fin mai)

voir calendrier de productions

calendrier sur site

 

- Nos produits sont parfois plus chers qu’en grande surface, car mêmes’il n’y a pas d’intermédiaire, nous produisons en petites quantités qui ne peuvent être mécanisées et consomment plus de main d’œuvre.

 

Nos produits n’ont pas toujours une présentation irréprochable et standard comme dans les autre point de vente (carotte fourchue, tomate bosselée il arrive

que nos salade ne soit parfetement indeme de pucerons…

ImageImage

ImageImage

Image
Lâché d insecte pour protéger la culture de poivron contre les pucerons

Nos perspectives d’avenir

 

Même si nous ne somme pas en culture bio, étant maraîchers depuis des générations nous avons su garder une agriculture traditionnelle à la dimension humaine.

 

Nous sommes aussi à la pointe des nouvelles technologies qui nous permettent de produire avec le moins possible de ces produits chimiques,nocifs à la santé des consommateurs et de leurs utilisateurs et qui créent un déséquilibre dans la nature

(déséquilibre parfois irréversible et dont on perd souvent le contrôle sur le long terme).

· Pose de plastiques noirs perforés sur les salades de serre,et courgettte en pein champ pour éviter le désherbage chimique et limiter les pourritures dues à l’humidité hivernale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage

Binage mécanique pour détruire les adventives, sur les cultures de plein champ repiquées.

Et très souvent une déserbage manuelle est effectuer

Désinfection solaire, surtout en serre (voir photos) les températures dusol peuvent rester plusieurs jours au dessus de 40° ce qui neutralise toutes les graines d’herbe et les champignons pathogènes.

Image
Pose de plastic transparent en serre pour faire monter la température à +40°
Image

nous pratiquons aussi la désinfection vapeur.Cela consiste à stériliser le sol par une montée en température du sol à plus de 90° ce qui détruit sans utiliser de produits chimiques les graine de mauvais herbe qui ne pourront plus germe cela détruit aussi les insectes nuisible dans le sol et les champignons porteurs de maladies

du faite de sont prix de revien tres elevé cette méthode pratique surtout en sortie d'hivert. et seulement pour la production de plant

si cette méthode paraît simple et naturelle elle est difficile à mettre en oeuvrecar il faut déplacer un générateur vapeur et transporté la vapeur sur des plaque de 10 m² pour que la vapeur à 120° pénètre dans le sol . Il faut laisser se plaque7 minutes à chaque endroit pour que la température du sol monte à 90°. Cette méthode est dévoreuse en'énergie car il faut presque 2.5L de gasoil au m2 et de plus cela demande un investissement en matériels considérables

Image
Image
Culture de bette munie de goûteur (dit goutte a goutte)pour économise l’eau et protéger la culture

Cultures équiper de goutteur irrigation locale dit<< gouttes a gouttes>> cela permet d’économiser l’eau tout en gardent le feuillage sec donc réduis les risque de maladies du feuillage dut a l’humidité donc évité les traitements chimiques

Pour éviter de traite chimiquement nous posons du filme plastique dit filme-bio

Sur culture de choux,carotte ,rave ,radis au printemps

Et rave, navet,radis noire à l’automne

Cette bâche a pour bute de rendre inaccessible aux mouches les cultures

elles ne peuvent pondre leurs larves sur les plantes cultivées et l’on évite ainsi les dégâts du aux larves de ses mouches

pour plus de rensaignement sur cette metode cliqer ici

 

Image
Pose de filme protecteur pour protéger la culture de rave contre les insectes et évité les traitement chimiques
Image
Photo ou l’on peut voire que chaque pied de poivron et muni d’un sac contenant des acariens prédateur, qui protége les cultures conte les ravageur(trips)

- Mais là où nous somme à la pointe et l’avant garde c’est dans le domaine de la lutte intégrée, sur nos cultures de tomates, poivrons, aubergines et concombres

. Cela consiste à introduire des insectes prédateurs qui se nourrissent des pucerons et autres insectes nuisibles à nos cultures.

Cette méthode est porteuse de beaucoup d’espoirs et d’avenir car elle permet de supprimer la plus pares de insecticide et instaure un écosystème équilibrée dans nos cultures qui peu avec le temps se reproduire spontanément et propagé dans les cultures voisine(voir plus de détails).

Image
Coccinelle adulte
Image
Chrysopes sur tomate insecte que l’on trouve a l’état naturel et qui se nourrisse de divers insecte nuisible(pucerons, chenilles, acariens, aleurodes)
Image
Culture d endive exposer sur le marché
Image
Feuille d’aubergine infectée de pucerons ,mais l’on peu voir que certains pucerons sons parasiter par aphidius
Image
taillage culture d' aubergine
Image
lavage radis
Image
lavage des carottes
Image
recolte d'aubergines
Image
recolte de petit pois
Image
ètalage au marché de st bonnet
Image

 
la lutte integree c' est quoi?

Expliquer ce qu‘est la lutte intégrée en culture maraicher

Image

Pourquoi faire de la lutte intégrée

Les difficultés de cette méthode

Pourquoi communiquer sur le sujet

1. Expliquer ce qu’est la lutte intégrée : La lutte intégrée c’est faire avec ce que l’on a, Favoriser ce qui est positif, Ne pas vouloir imposer sa loi.

Explication : nos légumes, fruits qui sont des cultures longues, aubergines, poivrons, courgettes, tomates, (7 mois de cultures) sont souvent envahient par des insectes négatifs (doryphores, pucerons, thrips, araignées rouges, ext). Mais dans la nature, ces insectes on des prédateurs naturels : coccinelles, perces oreille, chrysopes et une multitude d’insectes que l’ont ne peut observer qu’avec une loupe. Le principe de la protection intégrée est de favoriser par tous les moyens ses auxiliaires et d’en intégrer d’autres si elles ne sont pas suffisamment nombreuses ou d’introduire d‘autres espèces plus efficaces pour endiguer les populations de ravageurs.

2. Pourquoi faire de la lutte intégrée : La protection intégrée a l’immense avantage de ne pas utiliser de pesticide : Sécurité du produit pour le consommateur, Suppression d’un travail contraignant pour l’agriculteur, Pas de délais pour récolter après les traitements. L’avantage principal de cette méthode est qu’au fil des années la faune favorable sera favorisée et se développera spontanément ( chose qui n’était pas le cas ces dernières années) De plus, les auxiliaires pouvant se multiplier pourrons aller dans les cultures voisines donc les agriculteurs qui ne pratiquent pas cette méthode en tirerons un avantage C’est certainement la seule méthode d’avenir qui va rester aux agriculteurs devant l’interdiction d’emploi de toutes les matières actives et supprime la pollution (de l’air et des courts d’eau).

3. Les difficultés de cette méthode : La principale difficulté est qu’il faut acquérir des connaissances très importantes du biotope de nos cultures, C’est une vraie CULTURE de la culture A tout moment, il faut définir quelles espèces sont présentent, en quelle quantité et comment faire pencher la balance favorablement. De plus, Saint Rambert est une petite zone maraîchère isolée, difficulté de s’approvisionner en auxiliaires et difficulté de déplacer un technicien pour un si petit bassin de culture maraîchère.

4. Pourquoi communiquer sur le sujet : Car à l’aube d’un nouveau mode de vie, il faut que les consommateurs prennent conscience que si c’est bien de faire attention à ce que son automobile ne rejette pas trop de co2 dans l’atmosphère, il est aussi important de faire attention à sa nourriture et ne pas se focaliser sur le prix. Et s’il est bien de faire du commerce équitable avec des pays lointains, il serait plus urgent qu’un dialogue ce crêt avec les producteurs locaux. Mettre en avant la fraîcheur de nos produits, leurs vertus et tous les efforts que l’ont fait pour assurer cette qualité. Il faut que les consommateurs trouvent un intérêt à manger nos produits frais et de saison.

En tant que président de la section maraîcher de la Loire, il est de mon devoir d’informer tous les agriculteurs, les élus et tous les acteurs en charge de la direction de l’agriculture qu’il faut travailler dans cette voie afin que notre agriculture puisse avoir un avenir.

Nous devons donner confiance et plaisir a consommer nos produits qui doivent être rémunérés à leur juste prix
Car un jour il faudra bien arrêter de subventionner l’agriculture

Ces aides ne sont la que pour gérer les erreurs de gestion du passé
De plus les consommateurs qui sont aussi les contribuables ne
comprennent pas tout a la complexité et aux mécanismes de ses subventions

voire photos lutte integre

 

 

 

cite a voir

http://www.koppert.com/

http://www.iftech.fr/

http://www.biobest.be/